Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 21:46

Blog-47-copie-1.gif

 

À Paris, il  y a 3 catégories de  poubelles, la poubelle verte pour déchets ménagers non recyclables, la poubelle blanche pour le vert, la poubelle jaune pour papiers et déchets recyclables. Pendant longtemps j'ai jeté le sopalin dans le jaune, parce que c'est un papier, mais je me suis trompée. Il fallait les jeter dans le vert. Je l'ai appris par "Le mémo du tri" du site de la mairie de paris. Il est très pratique, car si on tape le nom de déchet, on peut savoir sa destination !

Au Japon la règle pour le triage des déchets est hyper stricte. Par exemple, chaque partie d'un déchet est à jeter dans chaque sac poubelle spécifique. Il faut décomposer une bouteille avant de la jeter, car elle est composée de plusieurs matières différentes. Dans la région de ma mère, la partie en verre est dans le sac A, celle en plastique dans le sac B, celle en aluminium dans le sac C, celle en papier dans le sac D etc. Il faut acheter ces milliers de sac poubelle et chaque sac doit être déposé à tel endroit, tel jour avant 8h du matin, mais pas pendant la nuit. En plus si on se trompe de sac, les éboueurs ne les prennent pas. Comme tous les sacs sont transparents, si on laisse des déchets dont la matière est différente que les autres dans le même sac, ils ne les prennent pas non plus. Ils sont très sérieux et ne rigolent pas ! Il y a plusieurs groupes différents pour le recyclage. Par exemple la boîte de lait en carton devient du PQ ou du Kleenex. Il y a un sac pour mettre juste la boîte de lait en carton. Il y a un sac pour mettre juste la bouteille en plastique comme le Coca et le Volvic. Ceux-ci peuvent être transformés en vêtements chauds. Il ne faut pas non plus mélanger la boîte en fer et celle en aluminium. Celle-ci est très chère et elle est recyclée en fauteuil roulant. Le jour où on dépose des sacs de boîtes en aluminium, les gens qui veulent avoir un peu de pain en vendant l'aluminium, attendent pour les ramasser. Au Japon aussi, la pauvreté augmente avec le chômage.  Chacun a son territoire  et il ne faut pas toucher aux canettes ! Ils viennent à vélo et ils en mettent un maximum devant et derrière leurs vélos.

Quand on jette un grand déchet de plus de 30 cm2, il faut payer pour l'éliminer. Par exemple un été quand je suis retournée au Japon, ma valise est cassée juste la veille de mon départ pour France. J'étais verte, car je ne pouvais pas revenir sans ma valise. En plus je devais payer 7 € pour la faire disparaître de cette terre ! Mais bon, comme je ne pouvais stopper la pollution de Fukushima, je me suis dite " je vais contribuer avec 7€ au bien être de notre terre…".

Partager cet article

Repost 0
Published by kyok
commenter cet article

commentaires

mamazerty 08/02/2013 09:56

c'est intéressant d e savoir comment çà s e passe ailleurs...mais déjà en France çà dépend non seulement de ta région mais de ta communauté de communes, on n'a pas encore réussi à avoir d es règles
de tris nationales!chez moi juste deux poubelles:déchets secs et le reste (et verres dans un dépôt plus loin)mais par exemple en Bret&agne nord c'est beaucoup plus comlexe

Présentation

  • : Du kyok à l'âne
  • Du kyok à l'âne
  • : Je suis une illustratrice, assez maladroite dans ma tête, je fais des bêtises…assez souvent. Au lieu de déprimer, j'écris un journal illustré...ou je fais la cuisine japonaise.
  • Contact

Recherche

Liens